Le vaccin contre la grippe A encore plus efficace que prévu

Précédemment, nous avions évoqué une étude réalisée par un laboratoire mexicain selon laquelle le vaccin contre la grippe saisonnière aurait une certaine efficacité contre le virus de la grippe H1N1.

Les scientifiques auraient en effet remarqué qu’il était bien moins probable d’attraper la grippe A lorsque l’on était déjà vacciné contre la grippe saisonnière. Les autorités sanitaires françaises ont cependant émis des doutes quant aux résultats de cette étude, déclarant que “Ces données n’ont pas de fondements scientifiques”. Précédemment, une étude canadienne avait, elle, conclu que les personnes vaccinées contre la grippe saisonnière étaient davantage sujettes au virus H1N1… Difficile de s’y retrouver. Une chose est sûre, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a récemment débuté. Celle contre la grippe A commencera bientôt. Néanmoins, il est conseillé lorsque le vaccin contre la grippe H1N1 sera disponible, de ne pas faire les deux en même temps. Le vaccin saisonnier devra être fait en premier, puis environ trois semaines après, le vaccin pandémique suivra. Ce dernier sera d’ailleurs efficace au bout d’une seule dose car son efficacité dépasse les attentes, le virus n’ayant pas muté depuis son apparition au Mexique, en avril dernier.

Lire la suite : Le vaccin contre la grippe A encore plus efficace que prévu…

Des stocks de vaccins insuffisants pour couvrir la population mondiale

Les principaux laboratoires pharmaceutiques qui produisent des vaccins contre la grippe A, Sanofi-Aventis, Novartis, Baxter, GlaxoSmithKline et Solvay, ne peuvent en produire assez pour la totalité de la planète.

Leur capacité de production est estimée à environ trois milliards de doses, soit moins de la moitié de la population du globe qui est de 6,8 milliards. Au mois de mai dernier, l’Organisation mondiale de la santé avait pourtant évalué les capacités de production à l’échelle mondiale à environ cinq milliards de doses. Cependant, le fait qu’une dose unique de vaccin suffise pour conférer une immunité protectrice aux adultes en bonne santé et aux enfants plus âgés, permettra, dans la pratique, de doubler le nombre de personnes pouvant être protégées au moyen des stocks actuels. Une nouvelle fois, à l’instar de l’Agence européenne du médicament, l’OMS réitère sa confiance dans le vaccin contre la grippe H1N1. Les effets secondaires ne seront apparemment pas différents de ceux de la grippe saisonnière.

Lire la suite : Des stocks de vaccins insuffisants pour couvrir la population mondiale…

Grippe A : de nombreux professionnels de santé privilégient le gel hydroalcoolique au vaccin

Prévu pour cet automne, le vaccin contre la grippe A sera disponible pour tous.

Cependant, le Haut Conseil de la santé publique préconise que les premiers vaccins soient destinés au personnel de santé, et aux personnes sujettes d’attraper plus facilement le virus. Les femmes enceintes, les personnes malades, les enfants de 6 à 23 mois avec facteurs de risque et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois seront donc prioritaires. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, tout le monde ne pense pas du bien de ce fameux vaccin contre la grippe H1N1. Du côté des professionnels de santé, peu d’entre eux sont prêt à accepter cette vaccination. On estime à plus d’un tiers les médecins, infirmières et aides-soignantes qui se disent hésitants ou certains de ne pas se faire vacciner. Les raisons invoquées ? Pour eux, le vaccin a été fabriqué dans l’urgence, et ils n’ont pas l’assurance qu’il ne constitue pas un danger pour la santé. Ils doutent également de son efficacité. Ces professionnels de santé préfèrent donc s’en remettre au masque chirurgical ainsi qu’au gel hydroalcoolique, déjà présents dans le milieu médical.

Lire la suite : Grippe A : de nombreux professionnels de santé privilégient le gel hydroalcoolique au vaccin…

Quels sont les risques de transmissions du virus H1N1 ?

La transmission du virus A/H1N1 pet de faire de différentes manières. Embrasser, serrer la main ou de toucher des objets qui ont été en contact avec une personne contaminée…

Tout cela peut suffire pour attraper la grippe A. Dans le cas de la grippe H1N1, il existe certaines règles d’hygiène à respecter. Afin de limiter les risques lors des contacts rapprochés, il est recommandé d’utiliser un gel hydroalcoolique. Son utilisation est simple – il suffit de se laver les mains avec ce gel antifongique durant trente secondes environ – et le résultat est efficace. Ce gel antibactérien permettra ainsi d’enrayer la propagation des germes. Si vous ne l’avez pas déjà fait, procurez-vous un gel nettoyant anti-grippe A comme Biocidium Gel +.

Lire la suite : Quels sont les risques de transmissions du virus H1N1 ?…

Le gel hydroalcoolique Biocidium Gel + : une arme simple et efficace contre la grippe H1N1

Souvent, en matière de prévention, les gestes simples sont les plus efficaces !

Ainsi, pour lutter contre la pandémie de grippe H1N1 qui menace la France, le ministère de la santé recommande vivement l’utilisation d’un gel hydroalcoolique. Obligatoire dans le milieu hospitalier depuis de nombreuses années, l’action de se frotter les mains avec le gel antibactérien Biocidium Gel +n’a certes pas pour effet d’éradiquer totalement la propagation de la grippe A, mais permet efficacement de lutter contre la prolifération des germes.

Lire la suite : Le gel hydroalcoolique Biocidium Gel + : une arme simple et efficace contre la grippe H1N1…

Gel hydroalcoolique

Gel hydroalcoolique BIOCIDIUM Gel+ : Gel antiseptique pour les mains, sans rinçage

  • Formule active dès 30 secondes
  • Testé cliniquement
  • ANTIBACTERIEN : NF EN 1040, EN 12054, EN 1500, EN 1276
  • ANTIFONGIQUE : EN 1275 sur C. albicans, EN 1650
  • ACTIF SUR VIRUS

Plus d’infos sur le gel hydroalcoolique.

agence web Fbtech
Vente en ligne de produits en hygiènes médicale hygienes.com