La grippe A en chiffres

L’institut de veille sanitaire (InVS) a publié le 23 novembre dernier un bilan mentionnant 60 nouveaux cas graves de grippe A en France.

Depuis le début de l’épidémie due au virus H1N1, 305 personnes ont été hospitalisées, parmi lesquelles 101 sont actuellement en réanimation et 57 sont décédées.

On estime également à environ 410 000 le nombre de consultations pour cause d’infection respiratoire en lien avec le virus H1N1. Au niveau mondial, l’OMS a recensé 468 décès supplémentaires ces derniers jours, portant à 6700 le nombre de décès liés à la grippe A.

Lire la suite : La grippe A en chiffres…

Peut-on transmettre la grippe A à nos animaux de compagnie ?

L’université américaine de Kansas State vient de publier une étude selon laquelle l’homme pourrait transmettre la grippe A aux animaux de compagnie, et plus particulièrement les chats et les furets.

En effet, des cas ont été constatés aux Etats-Unis : des animaux sont devenus malades après que leurs propriétaires aient contracté le virus H1N1. Rassurez-vous, aucune preuve n’a démontré qu’un animal pourrait transmettre la grippe A à l’homme. Un laboratoire travaille actuellement à l’élaboration d’un test pour détecter le virus H1N1 chez les animaux.

La transmission de la grippe A de l’homme à l’animal reste très rare. Toutefois, si vous souffrez de la grippe A, contactez un vétérinaire pour vérifier l’état de santé de votre animal.

Lire la suite : Peut-on transmettre la grippe A à nos animaux de compagnie ?…

Gel hydroalcoolique : Protégez-vous au quotidien

Vous ne souhaitez pas vous faire vacciner contre la grippe A ?

Vous êtes dans l’attente du vaccin ? Gardez quelques précautions importantes face à la propagation du virus H1N1.
Tout d’abord, lavez-vous les mains très régulièrement, avec de l’eau et du savon, pendant au moins trente secondes, ou de préférence avec un gel hydroalcoolique de type Biocidium Gel+, geste rapide qui ne nécessite aucun rinçage. Pensez à bien adopter ce geste après avoir pris les transports en commun, en sortant des toilettes, avant vos repas et lors de toute sortie de votre domicile.

Lire la suite : Gel hydroalcoolique : Protégez-vous au quotidien…

Les pneumologues en faveur de la vaccination contre la grippe A

La Fédération Française de Pneumologie (FFP) incite la population à se faire vacciner contre la grippe A.

Rappelant la prolifération du virus H1N1, le collectif de pneumologues déclare que seule le vaccination pourra freiner l’augmentation des consultations chez les médecins généralistes mais aussi toute hospitalisation (pouvant parfois mener en réanimation ou être à l’origine de décès).

Lire la suite : Les pneumologues en faveur de la vaccination contre la grippe A…

Le pic de pandémie de grippe A atteint dans certains pays

Un récent bulletin de l’OMS précise que certains pays ont atteint le pic de l’épidémie de grippe A (H1N1)

Plus de 6770 décès ont été déplorés à cause de la grippe A dans 206 pays. Le continent américain est le plus touché. L’hémisphère Nord est le plus sensible au virus H1N1 et l’OMS a relevé

des signes précoces de pic épidémique dans certaines régions.

En Europe, c’est en Irlande, au Royaume-Uni, en Belgique et en Islande que le virus H1N1 demeure le plus actif.

Restez vigilants et adoptez toutes les précautions nécessaires. Prenez toujours sur vous un gel hydroalcoolique comme le Biocidium Gel+ pour vous nettoyer les mains sans rinçage.

Grippe H1N1 : la prudence est de mise

Le virus H1N1 continue à inspirer de l’inquiétude parce qu’il n’agit pas exactement comme la grippe saisonnière et parce qu’il n’affecte pas les mêmes groupes que la grippe saisonnière

explique Gregory Hartl, porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé.

Dans la majeure partie des cas, les personnes qui ont attrapé la grippe A ne présentent pas de symptômes graves. Mais contrairement à la grippe saisonnière, qui peut se révéler dangereuse pour les personnes âgées, la grippe H1N1 peut-être plus agressive pour des personnes à la santé fragile et chez de jeunes adultes en bonne forme. On estime actuellement le nombre de décès causés par la grippe A à 4 735 dans l’hémisphère Nord. La France, quant à elle, a enregistré 33 décès depuis le début de la pandémie. Récemment, une jeune femme contaminée par la grippe A, est décédée à Marseille. La victime est morte des “suites d’une longue maladie après un séjour de 48 heures à l’hôpital”. Un bébé de onze mois, touché également par le virus H1N1 est également décédé, à Paris. L’enfant avait une pathologie cardiaque sévère et la grippe H1N1 a aggravé sa situation.

Lire la suite : Grippe H1N1 : la prudence est de mise…

Le vaccin contre la grippe A encore plus efficace que prévu

Précédemment, nous avions évoqué une étude réalisée par un laboratoire mexicain selon laquelle le vaccin contre la grippe saisonnière aurait une certaine efficacité contre le virus de la grippe H1N1.

Les scientifiques auraient en effet remarqué qu’il était bien moins probable d’attraper la grippe A lorsque l’on était déjà vacciné contre la grippe saisonnière. Les autorités sanitaires françaises ont cependant émis des doutes quant aux résultats de cette étude, déclarant que “Ces données n’ont pas de fondements scientifiques”. Précédemment, une étude canadienne avait, elle, conclu que les personnes vaccinées contre la grippe saisonnière étaient davantage sujettes au virus H1N1… Difficile de s’y retrouver. Une chose est sûre, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a récemment débuté. Celle contre la grippe A commencera bientôt. Néanmoins, il est conseillé lorsque le vaccin contre la grippe H1N1 sera disponible, de ne pas faire les deux en même temps. Le vaccin saisonnier devra être fait en premier, puis environ trois semaines après, le vaccin pandémique suivra. Ce dernier sera d’ailleurs efficace au bout d’une seule dose car son efficacité dépasse les attentes, le virus n’ayant pas muté depuis son apparition au Mexique, en avril dernier.

Lire la suite : Le vaccin contre la grippe A encore plus efficace que prévu…

La grosse vague épidémique de grippe A est prévue pour cet hiver

Entre aperçue en France, durant l’été, une petite vague épidémique de grippe A avait quelque peu semé le trouble.

Cependant, la véritable menace devrait arriver cet hiver, principalement dans les grandes agglomérations. Si le virus de la grippe H1N1 n’a pas encore véritablement frappé, c’est en partie dû à la douceur du climat qui a aidé à contenir la pandémie. Le vaccin contre la grippe A arriverait donc à point nommé. La campagne de vaccination devrait débuter à la fin du mois d’octobre, voire au début du mois de novembre, lorsque les vaccins auront été livrés. D’après les statistiques, environ trois fois plus de personnes devraient être atteintes par la grippe épidémique que par la grippe saisonnière, ce qui, à taux de mortalité comparable, pourrait entraîner “trois fois plus de décès”. Chaque année, entre 1 500 et 5 000 personnes décèdent des suites de la grippe saisonnière. A la date du 6 octobre, 31 malades porteurs du virus H1N1 sont décédés en France, depuis le début de la pandémie grippale.

Lire la suite : La grosse vague épidémique de grippe A est prévue pour cet hiver…

Stabilisation des consultations pour la grippe A

Début septembre, le nombre de cas pour la grippe A et la grippe saisonnière avait explosé.

On était passé de 52 000 à 103 000 puis 165 000. Si ces chiffres restent bien au-dessus du seuil épidémique en cette période de l’année, ils tendent néanmoins à se stabiliser. Lors de la semaine du 21 au 27 septembre, 147 000 nouveaux cas ont été enregistrés. Difficile cependant de savoir si les consultations sont avant tout pour la grippe saisonnière ou la grippe H1N1. D’après l’Institut de veille sanitaire, cette dernière serait majoritaire. Mais comme nous l’avions précisé précédemment, nombre des patients à consulter ne sont en pas touchés par le virus, le phénomène étant avant tout provoqué par la très forte médiatisation de la grippe A. Autre information, toujours lors de la semaine du 21 au 27 septembre, l’âge médian des personnes souffrant de la grippe était de 23 ans.

Lire la suite : Stabilisation des consultations pour la grippe A…

Pas de demi-mesure avec la grippe A !

Surnommée le “virus des extrêmes”, la grippe H1N1 reste en général sans danger pour la majeure partie, mais peut se montrer extrêmement dangereuse dans certains cas, plus rares fort heureusement.

Les nourrissons, les personnes malades ou encore les femmes enceintes peuvent connaître des symptômes quatre fois plus importants que les autres… D’où l’importance de prendre ses précautions. A commencer par le gel hydroalcoolique qui permet d’éviter une propagation trop rapide du virus. Pratique, un flacon de gel nettoyant anti-grippe A se glisse rapidement dans un sac à main. Simple d’utilisation, le gel antibactérien ne demande qu’une friction des mains pendant une trentaine de secondes, et ne nécessite aucun rinçage ! Disponible en pharmacie et parapharmacie, vous pouvez également commander le gel antifongique Biocidium Gel + sur le site Franklab.

Lire la suite : Pas de demi-mesure avec la grippe A !…

agence web Fbtech
Vente en ligne de produits en hygiènes médicale hygienes.com